Prévoyance, prévoir ou après voir - Randera Assurances
Sélectionner une page

Prévoyance, prévoir ou après voir

30/05/2018 - Shenaz Randera

La vie d’une personne, c’est quoi ?

La vie de toute une famille, c’est quoi ?

Dans les deux cas, ce sont des centaines de paramètres qui se réunissent, et que nous tentons d’amener vers le plus d’harmonie et de bien vivre possible.

Ce sont aussi des centaines de décisions de vies qui prennent corps par les actes du quotidien.

Ce sont par dessus tout des intentions de bienveillance à l’égard de soi-même et de toute une famille. 

Assurer sa voiture, sa maison, ses meubles et autres biens, semble couler de source pour la plupart.

Car ce que nous protégeons est à la fois palpable et existant dans nos réalités.

Mais ce que nous assurons dans ces cas là, n’est pas seulement le bien lui-même mais ce qui pourrait arriver à cause de lui.

Nous sommes bien en train de prévoir ce qui peut-être n’arrivera jamais.

Nous sommes donc bien, là aussi, dans la partie dématérialisée de la notion de prévoyance qui fait qu’assurer des personnes vivantes semble moins facilement couler de source, et pourtant.

Le proverbe qui dit que :

« Cela n’arrive qu’aux autres » pourrait être enrichi de «jusqu’à ce que… »

La vie des personnes que nous sommes et encore plus fortement celle de toute une famille peut-être comparée à un océan, parfois calme et tranquille, parfois tempétueux et ravageur.

Quand les aléas viennent bousculer l’harmonie, ils nous montrent que certains sont simples à gérer et à assumer tandis que d’autres peuvent être lourds de conséquences et difficiles à vivre comme à assumer. 

Dans certains cas vient s’y ajouter l’aspect douloureux de certains bouleversements liés à la vie.

Alors prévoir est bien le besoin d’aide que l’on anticipe pour traverser les bouleversements  de la vie et tenter de préserver l’alchimie du bien vivre qui se construit à chaque instant.

Il est bienveillant de voir des personnes anticiper leurs après vie pour que ceux qui restent n’aient pas en plus de la douleur à traverser un parcours du combattant administratif et financier.

C’est responsable de voir ceux qui sont les moteurs financiers d’une famille, se garantir des changements brusques de revenus, quand cela est lié à l’incapacité totale ou partielle de pouvoir continuer à exercer, et ce plus ou moins longtemps.

Il est intelligent d’opter pour des garanties couvrant les accidents même de la vie quotidienne pour que les conséquences qui en découlent soient assumées le plus rapidement sans avoir à réorganiser le déroulement de sa vie.

Comme il est bienveillant d’anticiper pour ne pas léguer nos dettes à nos proches…

Dans tous les cas, lorsque nous parlons de prévoir la vie,  nous parlons de prendre soin de sa personne et des personnes que  nous aimons.

S’il est logique que des objets se garantissent, cette vérité est encore plus forte, quand il s’agit de vies humaines.

Ces garanties peuvent concerner

  • Le décès
  • Les accidents
  • Les arrêts de travail, l’incapacité ou l’invalidité temporaire ou définitive.
  • Les accidents de la vie
  • Les responsabilités civiles
  • La maladie
  • Les maladies redoutées
  • Les emprunts dans le cadre d’un crédit

Dans quasiment tous ces cas, les administrations telles la sécurité sociale et autres régimes obligatoires sont financièrement décalés de la réalité face à ce qu’engendre ces aléas de la vie.

C’est donc pour assumer réellement, que viendront en complément les fonds des garanties choisies en prévoyance.

Selon les options contractées, les compagnies déclencheront soit des versements, des rentes, des capitaux et dans certains cas, des prestations d’assistance.

Alors, prévoir ou après voir ?

Le choix de garantir sa personne est un acte d’anticipation, qui au tant que nous  le pouvons veillera au bien de tous.

La prévoyance, dans toutes ses formes, est toujours un choix qui émane d’une intention de bienveillance envers soi et ceux qui nous entourent.

Si vous souhaitez des informations  sur nos contrats ou une demande de tarif, merci de nous contacter au 0262 21  50 53 .

Articles similaires